Questions - Réponses...  

 

Pourquoi faire du yoga ?

- Tout simplement pour se sentir mieux ! Le yoga est reconnu pour son action bénéfique sur le système nerveux, la gestion du stress, le sommeil, la circulation, le système cardio-vasculaire, ainsi que le soulagement de tensions musculaires ou douleurs articulaires. Une pratique régulière permet aussi d’affiner notre présence, notre concentration et réguler nos émotions.

 

Comment choisir un professeur ?

- Voilà une question très légitime face aux nombreux cours proposés. Il n’existe pas un yoga mais des yogas. Certains sont très physiques, parfois même acrobatiques. D’autres plus méditatifs, avec peu de pratique corporelle. Le yoga le plus connu et pratiqué en France est le Hatha Yoga, alliant le travail du corps et de l’esprit. Mais au sein même de ce Hatha Yoga, on distingue plusieurs enseignements. Lors d’un premier contact téléphonique avec le professeur, ne pas hésiter à lui demander quelle formation il a reçue, depuis combien de temps il enseigne, quel type de yoga il propose, son parcours. Mais seul l’essai d’une séance vous indiquera si cette technique vous convient et répond à vos attentes. Après un cours de yoga, on doit tout simplement se sentir bien. C’est probablement le meilleur indicateur...

 

Quel est votre itinéraire ?

- J’ai commencé le yoga à l’âge de 16 ans, par hasard. Après le bac, j’hésitais entre une école de journalisme et l’École des beaux arts. J’ai finalement fait un petit passage en fac de philo sans grand enthousiasme, puis l’Institut Eva Ruchpaul qui formait des professeurs de yoga en 3 ans. Quand j’ai eu mon diplôme, Eva Ruchpaul m’a proposé de prendre sa succession auprès de l’Equipe de France de Ski, comme professeur de yoga. Puis j’ai enseigné à l’Ecole Polytechnique, dans différentes entreprises et dans mon centre de Paris pendant 35 ans. Egalement de nombreux voyages en Inde pour découvrir d’autres approches du yoga et de la méditation, dont un séjour d’un an pour apprendre le chant védique et m’intéresser, d’une façon plus globale, à l’impact du travail des sons et la voix. Je suis depuis peu installée à Combrit.

 

Vous avez donné des cours de yoga à l’Equipe de France de Ski. L’esprit de compétition n’est-il pas paradoxal avec la philosophie du yoga ?

- Les athlètes de haut niveau passent leur temps à aller au bout d’eux mêmes, souvent avec violence. Entre autres, le yoga leur permet de mieux récupérer après l’effort. D’ailleurs, ce qui les a le plus surpris lors des premiers cours, c’est qu’ils n’avaient plus - ou beaucoup moins - de courbatures ! Puis ils ont vu leur capacité de concentration augmenter et leur stress diminuer. Il n’y a pas de restriction à pratiquer le yoga. Tout le monde peut ressentir ses bienfaits, quelque soit son activité. J’ai eu des élèves prêtres, par exemple, qui me disaient que ça les aidait dans leur foi ! Des artistes qui font certaines respirations avant de monter sur scène pour combattre le trac. Des mères de familles qui vivent les soucis familiaux avec plus de légèreté, de distance et de sérénité. Et bien souvent, des personnes qui me confient que le cours de yoga est le seul moment de la semaine où ils prennent du temps pour eux ! Ne serait-ce que cela, c’est merveilleux ! Quelque soit les circonstances et les raisons de s’intéresser au yoga, l’élève est généralement surpris par ce qu’il y découvre.

 

Faut-il être souple pour faire du yoga ?

- Non ! Il existe environ 2 000 postures de yoga... Inutile donc de s’encombrer d’exercices qu’on ne peut pas faire, d’autant que les postures acrobatiques ou tarabiscotées (souvent représentées dans les livres !) ne sont pas plus « efficaces » que les autres. Le yoga est une discipline non violente. Et c’est justement ce respect de soi qui va, progressivement, amener de la souplesse.

 

Peut-on pratiquer à tout âge ?

- Oui ! Ma plus jeune élève a 16 ans, la doyenne vient de fêter ses 93 ans ! J’ai aussi donné des cours à des enfants quand j’habitais Paris. Mais il s’agissait de cours adaptés.

 

Faut-il faire du yoga tous les jours ?

- Dans un premier temps, une séance hebdomadaire est suffisante. Le yoga agit un peu comme une tisane. L’infusion est nécessaire ! Par la suite, quand on dispose des clés suffisantes pour pratiquer seul, on peut évidemment en faire plus souvent, si on le souhaite ou en ressent le besoin. Mais le yoga est tout le contraire de la quantité...

 

Allez-vous ouvrir des cours à la rentrée ?

- Ceux qui le souhaitent peuvent « tester » un cours avant de s’inscrire pour la rentrée, qui aura lieu le 27 septembre. Plusieurs séances hebdomadaires seront proposées, en journée et en soirée, par petits groupes de 7 personnes maximum. 

© Hatha Yoga en Bretagne - Michelle GEORGET - Combrit Sainte Marine - Finistère Sud - 

 

  • Wix Facebook page

Pont l'Abbé, Bénodet, Fouesnant, Quimper, Concarneau, Loctudy, Plonéour Lanvern, Tréméoc, Gouesnach